Accueil » Vie Citoyenne » Projets » Projets d’aménagements urbains
Suivre la vie du site imprimer la page

Projets d’aménagements urbains

"Une place fortement végétalisée qui préserve ses fonctions actuelles".

La "végétalisation" du site et le maintien des fonctions existantes (stationnement, place marchande, espace de représentation, etc.) sont les deux grands objectifs qui sont définis pour la requalification des places. Son aspect de place magistrale en entrée ouest de la Commune, sa vocation et ses fonctions seront également confortés. L’ambiance créée par la "végétalisation" améliorera le cadre de vie des habitants et valorisera fortement l’impact visuel de l’entrée de ville ouest.


La Place de La République.

La requalification des places "République" et "Doumer" sont inscrites dans le projet urbain global de la commune. Même si ce double investissement ne sera engagé qu’à moyen terme, le site a fait l’objet d’une réflexion programmative préalable afin de l’intégrer à l’ensemble du projet urbain.

Le nouvel office du tourisme.

La restructuration d’une maison de centre-ville située en face des Foréziales a représenté une opportunité pour y implanter l’office du tourisme de Montrond-les-Bains. En effet, ce bâtiment se trouve idéalement exposé vers la route nationale et bénéficie de la proximité des équipements fréquentés par les touristes. Les travaux qui débuteront lors du second semestre permettront de dégager près de 240 m2 d’espaces dédiés à l’accueil des touristes. L’Atelier du Rival, salle adossée à l’Office du Tourisme, sera connecté à celui-ci et subira quelques travaux pour y optimiser son confort.

La Place de l’Hôtel de Ville.

Située au centre des équipements publics et commerciaux de la ville et plus généralement au cœur de Montrond-les-Bains, la place Charles de Gaulle ne possède pas à ce jour l’image qualitative qui devrait être la sienne. Son projet de requalification permettra de la valoriser en reflétant l’image de ville d’eau. Le traitement de la place devra être emblématique de la caractéristique thermale de la ville, l’eau et les espaces piétons devront être particulièrement présents.Point nodal dans la composition de la ville, cette place doit relier les différents équipements touristiques, administratifs et culturels qui l’entoure : Mairie, Foréziales, Office du Tourisme, Château, Poste, etc. Le projet permettra d’améliorer les liens entre chaque équipement afin que cette place devienne un lieu de vie à part entière.

Le projet de requalification propose donc d’offrir plus de place aux circulations douces. Il prévoit en particulier la création d’un parterre minéral positionné dans le prolongement du perron de la mairie, le rétrécissement de la voie sur le front nord de la rue, le repositionnement d’une aire de stationnement minute et la réorganisation de la circulation vers les voies et espaces adjacents.

Cette place sera enfin agrémentée de jeux d’eau ou fontaines qui apporteront, en sus de la symbolique de ville thermale, une ambiance acoustique et un sentiment de fraîcheur/vitalité d’une place où il fait bon vivre.

Travaux de restructuration des réseaux d’eaux pluviales.

Avec l’extension progressive de l’urbanisation, les réseaux de collecte ont présenté de gros dysfonctionnements hydrauliques en période de pluie, notamment lors des évènements climatiques de Juillet 2003. La ville consciente du problème a engagé, suite à l’étude diagnostique, un programme de travaux afin d’apporter des solutions hiérarchisées dans le temps. Une première phase réalisée en 2003/2004 sur le secteur RN 82/Rue de Chantegrillet a engagé le budget communal à hauteur de 950 000 euros, une deuxième tranche de travaux en 2005/2006 permettra de résoudre les problèmes du secteur Sud de la Commune avec le redimensionnement des passages sous la RN 82 à Meylieu pour un coût estimé à 800 000 euros H.T. Une dernière phase de travaux sera engagée sur le secteur Nord de la ville, avec un programme d’aménagement plus léger.La gestion du quotidien reste une préoccupation majeure afin que l’on puisse affirmer qu’il fait bon vivre à Montrond-les-Bains. Les projets d’avenir n’occultent pas la gestion du quotidien.


Coût opération : 750 000 €. Subvention, au titre du Plan Thermal Régional Région Rhône-Alpes : 300 000 €.

Office du Tourisme Coût opération : 400 000 €. Subvention Etat - dotation globale équipement : 60 980 €. Subvention, au titre du Plan Thermal Régional Région Rhône-Alpes : 160 000 €.