Suivre la vie du site ecrire à Foreziales - Maud Bessy imprimer la page

Gaz de France

Gaz de France et Nicolas Vanier aux Foréziales de Montrond les Bains jeudi 15 juin 06

Sur le thème de « L’Aventure au Service du Développement Durable », Gaz de France a organisé jeudi 15 juin 2006 aux Foréziales une soirée conférence afin de présenter à quelque 250 élus du département de la Loire ses engagements en faveur de l’environnement.

Gaz de France, tout comme EDF, est impliqué dans le développement durable (terme qualifiant le déploiement d’activités associant positivement l’économie, le social et l’environnement) et de manière formelle depuis 2005, date à laquelle l’entreprise a signé un contrat de service public de 3 ans avec l’Etat en faveur de ce développement.

Partenaire de Nicolas Vanier depuis 2004, GDF a fait projeter le dernier film de l’aventurier, « Le Voyageur du Grand froid », qui retrace notamment son Odyssée Sibérienne de 2006. Après la projection, Nicolas Vanier s’est prêté au jeu des questions-réponses avec les élus présents dans la salle.

Soutien de Nicolas Vanier, GDF partage aussi ses objectifs : la sensibilisation du grand public aux conséquences déjà visibles de l’activité humaine sur la nature et, plus largement, la promotion du développement durable.

Ainsi, GDF est engagé, en France et à l’étranger par l’intermédiaire de différentes sociétés du groupe, dans la politique du « moins consommer, mieux consommer les énergies » (participation pour la 4e année à la semaine du développement durable du 29 mai au 4 juin ; conseil aux clients, promotion de technologies label Haute Qualité Environnementale, Recherche, etc.), dans le développement des énergies renouvelables, dans la contribution à la diminution des rejets de gaz à effet de serre et dans l’intégration des ouvrages GDF dans le paysage.

Consommer moins de gaz, une démarche au cœur des préoccupations

Suite aux problèmes géopolitiques actuels, les différents intervenants les plus reconnus du secteur de l’énergie ont invité les ménages français à réduire dès à présent leurs consommations d’énergie , afin d’éviter une pénurie et une montée des prix cet hiver, notamment concernant le gaz. La dépendance énergétique est plus forte au niveau du gaz que de l’électricité, tout comme la sensibilité de son prix. Les tarifs du kilowattheure de gaz sont normalement révisés chaque mois, en dehors des mesures exceptionnelles,ce qui impacte donc immédiatement les consommateurs. Il est conseillé de vérifier au moins une fois par an, si possible avant l’hiver, si le tarif pratiqué par son fournisseur est bien par rapport aux autres . Certains sont plus avantageux que d’autres grâce à des remises ou des tarifs bloqués pendant un temps défini.