Montrond-les-Bains - Station Thermale
http://www.montrond-les-bains.fr/Elections-cantonales,541
Elections cantonales

En France, un canton est une division administrative, chaque arrondissement départemental étant subdivisé en cantons. La loire compte 40 cantons.

L’élection cantonale permet d’élire les Conseillers Généraux.

Montrond-les-Bains fait partie du canton de Saint-Galmier qui regroupe les communes de :

Le conseil général

Le conseil général est l’assemblée délibérante d’un département.

Les conseillers généraux sont élus au suffrage universel direct uninominal à deux tours, à raison d’un conseiller par canton. Les mandats sont de six ans, avec renouvellement par moitié tous les trois ans.

Le conseil général élit en son sein une commission permanente (composée d’un président et de plusieurs vice-présidents), qui est l’organe exécutif du département. Le président est le chef de l’administration départementale.

On compte actuellement 96 départements en métropole et 4 outre-mer, composés en tout de 3 978 cantons.

Compétences

Les principales compétences du Conseil Général sont :

La loi du 13 août 2004 relative aux libertés et responsabilités locales a engagé une nouvelle vague de décentralisation. Les conseils généraux se voient à cette occasion attribuer de nouvelles compétences en matière de :

© Copyright - Source : Canton français - Cet article est sous licence GFDL

Visiter le site du conseil général de la Loire.


Mode de scrutin

La circonscription électorale pour l’élection des conseillers généraux est le canton.

Le mode de scrutin pour l’élection des conseillers généraux n’a pas changé depuis 140 ans. Il s’agit d’un scrutin majoritaire uninominal à deux tours (comme pour l’élection présidentielle et les élections législatives) :

Exceptions dans la durée du mandat

Un précédent gouvernement avait eu l’intention de faire coïncider le renouvellement des conseils généraux avec celui des conseils régionaux, et de supprimer par la même occasion le renouvellement par moitié des conseils généraux tous les trois ans.

Pour ce faire, une loi de 1990 avait prévu que le mandat des conseillers généraux élus en mars 1985 serait prolongé jusqu’en mars 1992 (mais leurs successeurs normalement élus pour 6 ans lors du renouvellement), tandis que les conseillers généraux de l’autre série, élus en mars 1994, le seraient pour 4 ans seulement, et leurs successeurs normalement élus pour 6 ans en mars 1998, en même temps que les conseillers généraux de l’autre série.

Une nouvelle loi, au début de 1994, a abrogé la suppression du renouvellement par moitié et la réduction de la durée du mandat des conseillers généraux élus en mars 1994, et a porté exceptionnellement la durée de leur mandat à 7 ans de manière à rétablir l’ordre normal de renouvellement des conseils généraux.

Incidemment, le renouvellement d’une des séries coïncide désormais avec les élections régionales, tandis que celui de l’autre série coïncide avec les élections municipales.

La conséquence pratique est que le renouvellement (ou la première élection) des assemblées des collectivités territoriales avait été dispersé sur 6 années dans les années 1980, mais qu’il est groupé sur trois années dans la présente décennie.

Règles juridiques et financières

Conditions pour être candidat

© Copyright - Source : Élection cantonale française - Cet article est sous licence GFDL


Copyright ©Ville de Montrond-les-Bains. Tout droits réservés.